-Une force humaine-
Cessation d'activité du forum!
Si vous etes interressé pour le reprendre, contactez moi!
Gendy

-Une force humaine-


 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 c'est la bonne rubrique? les disparus de Mourmelon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gendarmette30
Gendarme adjoint
Gendarme adjoint


Féminin Nombre de messages : 2
Age : 42
Date d'inscription : 22/11/2010

MessageSujet: c'est la bonne rubrique? les disparus de Mourmelon    Mar 23 Nov - 3:53

Les disparus de Mourmelon de l'Adjudant chef
gendarmette30 Aujourd'hui à 11:48

.Entre 1980 et 1987, au moins 8 jeunes gens disparaissent à proximité du camp militaire de Mourmelon. La lenteur et les incertitudes de l'enquête ont marqué les esprits.
Avec le procès d'Outreau, l'affaire des disparus de Mourmelon reste, aujourd'hui, l'un des exemples les plus médiatisés de manquements de la justice française.

Pierre Chanal est un militaire français, soupçonné d'être l'assassin des disparus de Mourmelon. Il s'est suicidé la veille de son procès.



Il était adjudant-chef et instructeur au camp de Mourmelon dans le 4e régiment de dragons dans la Marne au moment de l'affaire des disparus de Mourmelon.
De nature discrète, il vouait un respect total au règlement, très dur au service comme à l'effort, il avait des états de service irréprochables, pratiquant chaque matin un footing de 15 km, entrainé au combat au corps à corps et passionné de parachutisme. En outre, il avait été médaillé de la valeur militaire avec étoile d'argent, gagnée au Liban.

Début de l'affaire

Le 9 août 1988, des gendarmes de Saône-et-Loire sont intrigués de voir un camping-car Volkswagen Combi II en très mauvais état garé au milieu des vignes. En s'approchant du véhicule, l'un des gendarmes tombe sur le propriétaire du véhicule, Pierre Chanal, qui explique "qu'il est un sous-officier profitant de sa permission pour faire un peu de tourisme". Néanmoins, l'autre gendarme resté en retrait en faisant le tour du véhicule aperçoit au travers de la vitre du hayon arrière la tête d'un homme entravé et enroulé dans une couverture. Détaché de ses liens par les gendarmes, la victime de Pierre Chanal est un jeune Hongrois du nom de Palazs Falvay qui explique que Pierre Chanal l'avait pris en auto-stop la veille au soir.

Il accuse l'adjudant-chef de l'avoir séquestré, violé et torturé. Lors de la fouille du Combi, les gendarmes retrouvent des preuves permettant de compromettre Pierre Chanal, des objets à caractère sexuel et une caméra vidéo comprenant les scènes décrites par l'auto-stoppeur.

Le 23 octobre 1990, la cour d'assises de Saône-et-Loire condamne Pierre Chanal à 10 ans de réclusion criminelle. Il sera conduit à la maison d'arrêt de Dijon, où il demandera à être placé à l'isolement. Tout le long du procès et de tout ce qui va suivre Pierre Chanal s'enfermera dans un mutisme total. Il sera libéré le 16 juin 1995.

Mais depuis sa première arrestation, les gendarmes intrigués par ce militaire avaient la certitude de son implication dans l'affaire des disparus de Mourmelon. Tout le désigne : son profil psychologique d'impuissance homosexuelle, sa violence et sa force physique et son camping car, mais surtout ses années d'affectation au 4e Dragon sur le camp de Mourmelon.

En effet, depuis 1980, pas moins de 8 personnes ont disparu dans une zone en triangle dans la région de Mourmelon. Depuis 1980, cette affaire qui a fait longtemps les manchettes des journaux, embarrasse les magistrats, militaires et enquêteurs. Elle a été longtemps niée par les autorités militaires qui l'imputaient à des désertions. Plusieurs militaires, des appelés, se sont volatilisés en départ de permission, alors qu'ils faisaient du stop non loin du 4° Dragon. En 1990, on compte pas moins de 6 disparus, 5 appelés entre 1980 et 1982, un civil se rendant au camp de Mourmelon en 1985, et enfin un militaire appelé affecté au 4° Dragon disparaît lui aussi en 1987. À ces 6 disparitions, on peut également rajouter deux corps retrouvés à proximité du camp, celui d'un appelé disparu en 1982, et le corps d'un touriste irlandais retrouvé sous des branchages.

Les huit disparus

4 janvier 1980 : Patrick Dubois, affecté au 4e régiment de chars de combat à Mourmelon, disparaît. Une procédure en désertion est ouverte.

20 février 1981 : Disparition de Serge Havet, affecté au 3e régiment d'artillerie à Mailly, alors qu'il se rendait en permission dans sa famille.

7 août 1981 : Manuel Carvalho, affecté au 4e régiment de Dragons à Mourmelon, s'en va en week-end et disparaît.

20 août 1981 : Pascal Sergent, affecté au 503e régiment de chars de combat à Mourmelon, part en permission et ne revient jamais.

30 septembre 1982 : Olivier Donner, affecté au 503e régiment de chars de combat de Mourmelon, disparaît.

23 août 1985 : Patrice Denis, un civil qui se rendait au camp de Mourmelon, disparaît.

30 avril 1987 : Patrick Gache, affecté au 4e régiment de Dragons de Mourmelon, quitte le camp pour ne plus jamais y revenir.

8 août 1987 : Découverte du cadavre de Trevor O'Keeffe, auto-stoppeur irlandais, à Alaincourt dans l'Aisne, tué à l'aide d'un lacet étrangleur.

Historique détaillé de l'instruction de l'affaire

31 octobre 1982 : Découverte du cadavre d'Olivier Donner, ce qui entraînera l'ouverture d'une information judiciaire à Troyes. On commence à évoquer l'existence d'un tueur en série dans la région.

2 août 1984 : À défaut d'autres disparitions, les dossiers Dubois, Havet, Sergent et Donner sont clos par la justice française.

27 août 1985 : Ouverture d'une information judiciaire pour « séquestration » de Patrice Denis auprès d'un juge de Châlons-en-Champagne.

août 1986 : l'adjudant-chef Pierre Chanal est muté à Fontainebleau. Il continue à se rendre régulièrement au para-club de Mourmelon

13 août 1987 : Ouverture d'une information judiciaire dans l'affaire O'Keefe à Saint-Quentin.

9 août 1988 : Arrestation près de Mâcon de Pierre Chanal qui séquestrait un auto-stoppeur hongrois, Palazs Falvay, dans son combi Volkswagen. Le jeune homme dit avoir subi des sévices sexuels.

11 août 1988 : Pierre Chanal est mis en examen et écroué dans ce dossier.

23 octobre 1990 : La cour d'assises de Saône-et-Loire condamne Pierre Chanal à dix ans de réclusion criminelle pour viols, attentats à la pudeur et séquestration du jeune Hongrois.

7 février 1992 : Ordonnance de jonction des dossiers Dubois, Havet, Carvalho, Sergent, Denis et Gache qui présentent des similitudes.

30 juin 1993 : Un juge d'instruction de Châlons-en-Champagne procède à la mise en examen de Pierre Chanal pour séquestrations et assassinats dans les dossiers Dubois, Havet, Carvalho, Sergent, Denis et Gache avec mise en détention provisoire.

13 septembre 1994 : Le juge de Troyes se dessaisit de l'enquête sur la mort d'Olivier, donné au profit de son collègue de Châlons-en-Champagne.

28 novembre 1994 : Mise en examen de Pierre Chanal pour le meurtre de Trevor O'Keefe. Le juge de Saint-Quentin se dessaisira ensuite au profit de son collègue de Châlons-en-Champagne.

16 juin 1995 : Libération de Pierre Chanal.

10 août 2001 : Le magistrat instructeur ordonne le renvoi de Pierre Chanal devant la cour d'assises de la Marne pour les séquestrations et les assassinats de Patrice Denis, Patrick Gache et Trevor O'Keefe. Il lui accorde un non-lieu dans les dossiers de Patrick Dubois, Serge Havet, Manuel Carvalho, Pascal Sergent et Olivier Donner.

juin 2002 : Eroline O'Keeffe, la mère de l'auto-stoppeur irlandais étranglé, assigne l'État en justice pour les manquements et erreurs de l'enquête.

5 juillet 2002 : La cour d'appel de Reims renvoie Pierre Chanal devant les assises pour « séquestration et meurtre avec préméditation » de trois des disparus.

12 mai 2003 : Pierre Chanal tente de mettre fin à ses jours, à la veille de l'ouverture de son procès à Reims. Ouverture du procès le 13 en l'absence de l'accusé. La cour lui donne une semaine pour comparaître et le place en détention. En raison de l'état de santé de l'accusé, le procès est finalement reporté au mois d'octobre.

11 juin 2003 : Pierre Chanal est placé d'office à l'hôpital psychiatrique de Villejuif (Val-de-Marne) qu'il quittera fin juin.

5 juillet 2003 : Pierre Chanal entame une grève de la faim à la maison d'arrêt de Fresnes.

14 octobre 2003 : Deuxième ouverture du procès devant la cour d'assises de la Marne à Reims.

15 octobre 2003 : Suicide de Pierre Chanal, qui met fin au procès.

Après le procès

16 octobre 2003 : Premier courrier envoyé à Dominique Perben, ministre de la Justice, pour demander une enquête sur l'ensemble de l'instruction de l'affaire.

24 mars 2004 : Les avocats des familles des sept disparus français se joignent à la plainte de Mme O'Keeffe contre l'État, suivis le lendemain par les parents de deux jeunes hommes disparus en 1975 et 1977 du camp militaire de Valdahon (Doubs), où Pierre Chanal était instructeur.

31 mars 2004 : Nicole Guedj est nommée Secrétaire d'État aux droits des victimes.

26 janvier 2005 : L'État est condamné par le Tribunal de Grande Instance de Paris à indemniser les 36 membres des familles des disparus à hauteur de 25.000 euros chacun. Cette condamnation n'entraîne aucune réaction du ministre de la Justice Dominique Perben.

6 février 2006 : Le téléfilm L'Affaire Pierre Chanal est diffusé sur France 2.

24 août 2007 : France 3 revient sur l'affaire des disparus de Mourmelon avec l'émission "Affaires classées".

5 février 2008: Un programme tv italien, Real CSI, revient sur l'histoire de Pierre Chanal.



YVESSE




Sujet: Re: Affaire : Disparus de Mourmelon Mer 10 Nov - 14:17

--------------------------------------------------------------------------------

Bonjour je vous tiens informée car je pense que c"est un sujet qui interesse tout le monde Sophie Pignon la belle soeur de l'adjudant chef assassin de Mourmelon declare par la suite que plusieurs suicides ont eu lieu dans sa famille , suite a un harcelement moral , telephonique et des moqueries a l"ecole sur les enfants de la famille de gendarme. Fabiola sa cousine est a peine agée de 9 ans declare t"elle aux journalistes , quelle honte de s"en prendre a un enfant alors qu"elle n'est pour rien dans les actes criminels d'un membre de la famille
Tout acte criminel et tentative d"intimidation sur les enfants, ou des personnes en etat de faiblesse se paient un jour , je pense qu"il ne faut pas s'attaquer a plus faible que soi mais laisser venir.. La famille de Sophie PIGNON ne doit pas payer pour ce qu"a fait l'adjudant chef chanal, ils n'osent meme plus sortir a Paris avec leurs enfants, en tant que mere de famille, et issue d"une famille de gendarmes , je n'accepte pas qu"on s"en prenne aux enfants , c"est horrible, pauvre sophie , pauvre famille de gendarmes, comme ils doivent souffrir, faire rejaillir la honte sur des innocents je ne sais pas ce que vous en pensez mais moi je retablirais la peine de mort pour les soufffrances morales endurees par cette famille.

Un livre a lire de leon tolstoi
guerre et paix..

[flash]dragons[/flash].
gendarmette30
Gendarme Adjoint





Age: 35
Localisation: france
Nombre de messages: 4
Date d'inscription: 22/11/2010






.
Arrêter de surveiller ce sujet


--------------------------------------------------------------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BLAVETTE
Gendarme adjoint
Gendarme adjoint


Masculin Nombre de messages : 5
Age : 70
Date d'inscription : 12/04/2011

MessageSujet: re   Mar 12 Avr - 5:16

Shocked ça tombe bien. Tu as le site officiel des disparus de Mourmelon qui existe :

affraid http://www.disparusdemourmelon.org

Shocked Soutenez notre action !!! Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BLAVETTE
Gendarme adjoint
Gendarme adjoint


Masculin Nombre de messages : 5
Age : 70
Date d'inscription : 12/04/2011

MessageSujet: re   Mar 12 Avr - 5:21

Neutral Vous avez raison. Moi aussi je pense qu'il faut laisser tranquile les membres de sa famille. Lui seul est responsable de ces actes, et sa famille n'a pas demandé à ce qu'il devienne ce qu'il est devenu. Je pense que autant pour sa famille que pour les familles des disparus, que c'est un drame absolu. Autant d'un côté, que de l'autre. Voilà... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BLAVETTE
Gendarme adjoint
Gendarme adjoint


Masculin Nombre de messages : 5
Age : 70
Date d'inscription : 12/04/2011

MessageSujet: re   Dim 9 Juin - 11:39

Shocked faut pas oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BLAVETTE
Gendarme adjoint
Gendarme adjoint


Masculin Nombre de messages : 5
Age : 70
Date d'inscription : 12/04/2011

MessageSujet: re   Mar 30 Juil - 9:38

scratch  Ne pas classer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BLAVETTE
Gendarme adjoint
Gendarme adjoint


Masculin Nombre de messages : 5
Age : 70
Date d'inscription : 12/04/2011

MessageSujet: re   Sam 26 Avr - 9:24

Shocked Blog de Dominique, petite soeur de l'un des disparus :

 scratch  dominique59121.skyrock.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: c'est la bonne rubrique? les disparus de Mourmelon    

Revenir en haut Aller en bas
 
c'est la bonne rubrique? les disparus de Mourmelon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» site officiel des disparus de Mourmelon et Valdahon
» Disparus de Mourmelon (site officiel) dont mineurs
» Les disparus de Mourmelon
» militaires disparus de Mourmelon et Valdahon
» Affaire des disparus de mourmelon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-Une force humaine- :: Les "plus" du forum :: Actualités-
Sauter vers: